Le CFP

Depuis plus de quarante ans, le Centre de formation populaire contribue à la consolidation et au développement des organismes communautaires au Québec. Le CFP est un organisme de formation et de conseil qui vise à soutenir la vie associative, les pratiques de gestion et d’intervention ainsi que la concertation. Il agit de concert avec les organisations afin de renforcer leur vie démocratique et les aider à mieux intervenir dans leur milieu.

Mission et valeurs

La mission du Centre de formation populaire est de soutenir le mouvement communautaire ainsi que toute autre organisation qui en partage les valeurs et principes, afin de renforcer leur vie associative et démocratique et de les aider à mieux intervenir dans leur milieu.

Le CFP a pour objectifs de :

  • Renforcer la capacité d’agir du mouvement communautaire et des organisations
  • Stimuler la réflexion au sein du mouvement communautaire et des organisations sur les grands enjeux sociaux, ainsi que sur leur rôle et leur place dans la société
  • Favoriser l’échange de réflexions, d’analyses et de savoirs entre les différents intervenants et intervenantes du mouvement communautaire et des organisations du Québec et d’ailleurs dans le monde
  • Stimuler l’échange de réflexions, d’analyses et de savoirs entre le milieu universitaire, le mouvement communautaire et les organisations

Le CFP actualise sa mission à travers :

  • Le développement et la prestation d’activités de formation, l’accompagnement d’organismes, l’organisation de journées de réflexion, de débats, d’activités de recherche, d’édition et de diffusion de documents
  • Le développement et l’utilisation, dans ses activités de formation, de méthodes pédagogiques qui favorisent la participation et le partage des expériences et du savoir

Dans la poursuite de sa mission, le CFP s’engage à :

  • Maintenir son autonomie face à l’État et son indépendance face à tout parti politique;
  • Définir ses orientations en s’appuyant sur ses membres formés de citoyennes et de citoyens actifs dans le mouvement communautaire et les organisations;
  • Réaliser son programme d’activités en s’appuyant sur son conseil d’administration formé de citoyennes et de citoyens élus en assemblée générale annuelle des membres, sur ses comités de travail et sur son équipe de salariéEs;
  • Se donner un mode d’organisation qui favorise la mise en place d’une gestion participative.

Le CFP s’appuie sur des valeurs qui reflètent l’approche communautaire. Parmi elles :

  • L’approche participative
  • L’adaptabilité à la réalité du milieu
  • La collectivisation des défis, des pratiques et des retombées

Équipe

L'équipe du CFP

Amande Anin, Conseillère et formatrice en développement organisationnel
T. 514.842.2548 poste 221

Amande Anin détient un diplôme en santé publique complété en France, avec une spécialisation en gestion des services sociaux et services de santé, ainsi qu’un programme court de deuxième cycle en évaluation de programme de l’École Nationale d’Administration Publique. De 2011 à 2016, elle travaillait au Centre de réadaptation en dépendance de Montréal en tant que conseillère auprès des intervenants et des gestionnaires sur les questions touchant à l’évaluation, à l’amélioration de la qualité et à la mission universitaire.

Stéphanie Didier, Coordonnatrice - actuellement en congé de maternité

Diplômée en Sociologie du travail, Stéphanie s’est jointe à l'équipe du CFP comme formatrice en janvier 2003. Elle a activement collaboré à la mise en place du Régime de retraite par financement salarial des groupes communautaires et de femmes (RRFS-GDF)*, et contribué au développement de l'offre de service du CFP avec la conception de la planification stratégique et de plusieurs ateliers de formation, dont le programme en évaluation des résultats. Après avoir accompagné de nombreux organismes dans leurs démarches, elle est maintenant à la coordination générale du CFP et se consacre au développement de l'organisme afin qu'il poursuive sa mission de formation et de carrefour de réflexion pour les groupes communautaires du Québec.

Marie-France Duranceau, Conseillère et formatrice en développement organisationnel
T. 514.842.2548 poste 225

Marie-France Duranceau est doctorante en santé publique à l’Université de Montréal et elle s’intéresse tout particulièrement à l’évaluation des interventions de santé. Depuis 2009, elle a développé auprès de François Champagne, de l’Institut de recherche en santé publique de l’Unioversité de Montréal (IRSPUM) toutes les compétences nécessaires à l’organisation et à la réalisation de recherches évaluatives complexes. De plus, elle possède une expérience du milieu communautaire et associatif : elle a travaillé notamment en éducation populaire à l’Institut de coopération sur l’éducation des adultes (ICEA) et en participation citoyenne à l’Institut du Nouveau Monde (INM).

Véronique Goulet, Conseillère et formatrice en développement organisationnel
T. 514.842.2548 poste 229

Véronique Goulet détient un diplôme de maîtrise en santé communautaire avec une spécialité en évaluation de l’Université Laval, en plus d’un baccalauréat en Service social. Elle a plus de 10 années d’expérience dans le réseau de la santé et des services sociaux comme intervenante sociale, organisatrice communautaire et agente de recherche. Elle a aussi été assistante de recherche pour la Commission spéciale sur le droit de mourir dans la dignité.

Denis Missud, Coordonnateur par intérim
T. 514.842.2548 poste 227

Denis Missud, coordonnateur général intérimaire du CFP, est consultant en développement économique communautaire. Monsieur Missud s’appuie sur une expérience de plus de 24 ans en développement local. Il a œuvré durant 16 ans au sein du réseau des CDÉC/CLD avant de travailler à son compte. Il détient un bacc en Sciences politiques et a poursuivis des études de 2ème cycle (3 scolarités complétées) en Économie internationale (université Paris-Jussieu), Sciences politiques (UQÀM) et Gestion des coopératives (UdS-IRECUS). Il est aussi parent-fondateur d’une école primaire alternative dans le réseau public et administrateur-fondateur de la 1ère Fiducie foncière agricole d’utilité publique au Québec. Très impliqué dans sa communauté, il préside aussi un organisme jeunesse communautaire en Montérégie.

Julie Nicolas, Conseillère et formatrice en développement organisationnel
T. 514.842.2548 poste 228

Julie Nicolas détient un diplôme de maîtrise en santé communautaire de l'Université de Montréal ainsi qu'une spécialisation en évaluation des organisations et des systèmes de santé. Au cours de sa carrière, elle a œuvré en recherche dans le milieu universitaire, dans le réseau de la santé et des services sociaux et dans le milieu communautaire. En 2011-2013, elle a été chargée de projet pour les regroupements d'organismes communautaires montréalais afin de réaliser le Portrait montréalais des besoins de la population et du milieu communautaire.

Céline Rossini, Conseillère et formatrice en développement organisationnel - actuellement en congé de maternité

Diplômée en France dans le domaine de la Coopération internationale, Céline a travaillé pendant sept ans dans le milieu associatif comme responsable de projets dans les secteurs de l'appui aux petites entreprises, puis comme responsable du microcrédit et de la formation professionnelle, notamment en Afrique de l'Ouest. Arrivée au Québec au printemps 2008, elle intègre le CFP comme conseillère en développement organisationnel. Depuis, elle accompagne les groupes et regroupements communautaires dans leurs processus de réflexion stratégique, d'évaluation de résultats et de renforcement de vie associative et donne les formations s’y rattachant.

Pierre Valois, Conseiller et formateur en vie associative
T. 514.842.2548 poste 222

Pierre Valois occupe depuis 25 ans le poste de formateur au Centre de formation populaire. Il maîtrise les contenus des formations sur la vie associative, la gestion participative, la gouvernance démocratique, la négociation et la mobilisation. Il accompagne aussi les organismes sur ces questions. M. Valois a également été membre du conseil d’administration du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (2001–2014) et président de cet organisme au cours de l’année 2013-2014.

Conseil d'administration

Le Conseil d’administration, année 2016 – 2017 :

Benoît Racette, Président

René Doré, Vice-président

Patrice Benoît, Secrétaire-trésorier

Gaëlle Janvier, Administratrice

Denis Missud, Coordonnateur général intérimaire

Pierre Valois, Représentant désigné par l’équipe de travail

Le CFP dans son milieu

Le CFP œuvre en partenariat avec de nombreuses autres organisations, que ce soit pour mener des activités de recherche, ou pour proposer des activités d’échange et de réflexion sur les grands enjeux sociaux, sur le rôle du mouvement communautaire et la place des organismes communautaires dans la société, ou encore sur les pratiques et les savoirs des différents intervenants et intervenantes, etc. Depuis de nombreuses années, le CFP maintient également un certain nombre de représentations, notamment comme membre de la Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire (TROVEP) de Montréal et comme membre délégué par la Coalition des organismes communautaires autonomes de formation (COCAF) aux instances du Réseau Québécois de l’Action communautaire autonome (RQACA). Nous entretenons des liens importants avec des regroupements nationaux et régionaux ainsi que des coalitions ou regroupements d’organismes ou d’individus qui tentent de faire réfléchir les gens sur les enjeux sociétaux actuels, qu’ils relèvent de l’économie, de l’intervention, de l’évaluation participative ou tout simplement du Bien commun.

Historique

Le Centre de formation populaire est né en 1971 de l’élan de la révolution tranquille. Le CFP était véritablement un carrefour de jeunes intellectuels engagés qui partageaient une vision commune : bâtir un centre de formation au service des travailleurs et de leurs organisations de lutte, en outillant les laissés-pour- compte et en leur donnant les moyens de se prendre en main. À chaque époque de son histoire, le Centre de formation populaire se voulait un carrefour des différentes tendances progressistes qui animaient le Québec. À travers les crises, le projet est toujours demeuré vivant et l’organisme a contribué de façon significative et originale aux grands débats du Québec et dans les mouvements sociaux.

HISTOIRE DU CFP

 

Rapports annuels

Bailleurs de fond

Les activités offertes par le Centre de formation populaire sont rendues possibles grâce à l’aide financière de Centraide du Grand Montréal et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).

 

centraidequebec