Visionnez les présentations du CFP sur l’évaluation dans le milieu communautaire

Le 28 octobre 2016, l’équipe du Centre de formation populaire a présenté plusieurs conférences lors du colloque intitulé L’évaluation au cœur des transformations en santé, services sociaux et développement communautaire.

Cet évènement était organisé par le Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Les conseillères en évaluation du CFP y ont présenté les enjeux de l’évaluation en contexte de changement, basés sur leur expérience sur le terrain.

Lors de la conférence d’ouverture, Julie Nicolas, conseillère et formatrice en évaluation du CFP, a présenté les défis particuliers des évaluations réalisées par et pour le milieu communautaire, défis qu’elle examine sous l’angle d’occasions à saisir.

 

Dans le cadre de la table ronde intitulée «Le rôle de l’évaluation en contexte de changement», Marie-France Duranceau, ancienne conseillère et formatrice en évaluation du CFP, a présenté la contribution des pratiques évaluatives pour les organismes communautaires autonomes et la société lorsque ces évaluations respectent les valeurs et les approches communautaires. Elle souligne le caractère émancipatoire des formes d’évaluation favorables à la participation démocratique, à la prise de décision partagée et à l’instauration d’une culture d’évaluation et d’amélioration continue.

 

Des groupes communautaires ayant bénéficié du soutien du CFP ont aussi participé aux ateliers. Dans le cadre de l’atelier intitulé «Soutenir la prise de décision et favoriser les pratiques innovantes»,  Élizabeth Boucher, adj. à la direction, et André Boulet, resp. des bénévoles, au Centre d’action bénévole d’Iberville ont présenté leur expérience en évaluation. Ils ont souligné l’importance de définir le problème à résoudre et les objectifs de l’évaluation avant d’envisager une quelconque évaluation et de s’attarder à l’évaluation à proprement parler. Ils amorcent ensuite une réflexion générale sur les principes d’une communication efficace et adaptée au contexte et aux interlocuteurs concernés.

 

Finalement, dans le cadre de l’atelier intitulé «Favoriser le partage des résultats d’évaluation et leur utilisation»,  Marisabelle S. Bérubé, formatrice en évaluation et collaboratrice du CFP, a présenté une série de questions aide-mémoire pour favoriser le partage des résultats d’évaluation et leur utilisation: À qui sont destinés les résultats et quel usage s’attendent-ils d’en faire? À quel moment envisage-t-on de les diffuser et qui sera en charge de le faire? Quel médium sera le mieux adapté aux destinataires cibles?

Ainsi, les plénières et les ateliers ont permis de cerner les conditions pour que l’évaluation puisse soutenir la prise de décision, valoriser les pratiques innovantes, favoriser la prise de parole de différentes catégories d’acteurs, ainsi que le partage et la valorisation des résultats d’évaluation.

Merci aux organisateurs et organisatrices de ce colloque pour l’invitation qui nous a ainsi permis de venir partager l’expertise du milieu communautaire en évaluation.