Lancement d’un nouvel avis du Conseil supérieur de l’éducation: L’éducation populaire doit bénéficier d’une reconnaissance accrue

Le Conseil supérieur de l’éducation du Québec vient de publier un avis sur l’éducation populaire au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et à la ministre responsable de l’Enseignement supérieur.

L’éducation populaire:  mise en lumière  d’une approche éducative incontournable tout au long et au large de la vie

« La participation à une démarche d’éducation populaire a un pouvoir de transformation majeur sur la société et la vie des personnes. Elle leur permet de gagner en autonomie, d’améliorer leur situation de façon significative dans toutes les sphères de leur vie – tant personnelle, citoyenne  professionnelle –, de mieux s’intégrer et ainsi jouer un rôle plus actif dans notre société. Elle constitue aussi un levier important pour les personnes vulnérables, pauvres ou en situation d’exclusion », explique la présidente par intérim et secrétaire générale du Conseil, Mme Lucie Bouchard.
 
Pour le Conseil, l’éducation populaire est une voie qui contribue à la réussite et à l’équité éducatives des adultes québécois. Elle participe également à l’atteinte de certains objectifs des politiques publiques. Avec cet avis, il propose des avenues afin qu’elle puisse mieux jouer son rôle auprès des personnes et des collectivités.
 
L’État a un rôle structurant à jouer pour soutenir l’action éducative de cette grande communauté éducative décentralisée. À cet égard, le Conseil recommande :
  •  d’engager le Québec dans une perspective d’éducation élargie à laquelle l’éducation populaire contribue pour le mieux-être des adultes; 
  • de consolider et d’accroître la place de l’éducation populaire comme moyen de soutenir le développement du pouvoir d’agir des adultes et de leur capacité à jouer différents rôles; 
  • de pérenniser et d’enrichir les moyens d’une éducation populaire de qualité.
     

Document complet

Version abrégée